Skip to Content

Historique et Mandat

La rivière Madawaska et du lac Témiscouata

Le lac Témiscouata et la rivière Madawaska ainsi que tout le bassin hydrographique ont façonné la vie des gens qui l'habitent. Aujourd'hui, ces cours d'eau font face à de nouveaux défis et à de nouvelles pressions. Le bassin hydrographique du lac Témiscouata et de la rivière Madawaska (3000 km2) se déverse dans le fleuve Saint-Jean, lequel se déverse dans le grand écosystème marin qu'est la baie de Fundy / golfe du Maine.

Le bassin hydrographique comprend une population, à 95% francophone, de quelque 33 000 personnes avec une répartition plus ou moins égale des deux côtés de la frontière. Edmundston, située à l'embouchure de la rivière Madawaska, est le principal centre urbain avec quelque 10 000 habitants.

La Société d'aménagement de la rivière Madawaska et du lac Témiscouata (la SARMLT) fut incorporée en 1991 par un groupe d'intervenants qui croyaient au potentiel du lac Témiscouata et de la rivière Madawaska. En 1992, celle-ci s'est associée au Programme d'assainissement du littoral atlantique (le PALA) par l'entremise d'une lettre d'entente de 5 ans. La SARMLT regroupe des intervenants provenant autant du Québec que du Nouveau-Brunswick. Dès le début, la consigne fut de fonctionner avec un conseil d'administration avec une représentation paritaire des deux province (4 membres du NB et 4 membres du Québec) et une coprésidence du groupe (1 coprésident du NB et 1 coprésident du Québec).

La SARMLT a travaillé étroitement avec les divers intervenants du bassin Madawaska/Témiscouata. Ceux-ci en sont venu à réaliser que pour assurer la pérennité des bénéfices dont ils retirent de leur rivière et de leur lac, ils doivent nécessairement préconiser un développement qui s'avère durable, un développement compatible avec l'environnement.

Tout en procédant à une planification à long terme, la SARMLT a procédé à la mise en oeuvre de projets, dont la plantation d'arbres, le nettoyage des cours d'eau, la stabilisation des berges et la création d'un parc linéaire entre Cabano et Edmundston.

Les intervenants, par l'entremise de la SARMLT, ont su réaliser un plan global de gestion de l'environnement (PGGE) qui reconnaît le lien entre l'environnement et le développement socio-économique. Le processus utilisé pour en arriver au PGGE a comprit 4 éléments essentiels:

chaque intervenant fait partie du processus;
les problématiques environnementales sont cernées et priorisées;
une vision commune et globale est élaborée et les éléments de solution aux problématiques sont identifiés;
un plan d'action qui englobe les solutions retenues est développé et approuvé par les intervenants.
La vision commune retenue par les intervenants de la Madawaska et du Témiscouata est la suivante :

«Nous désirons faire partie d'une société de gens sensibilisés, attentifs, respectueux et conscients de leur environnement, qui participent et font leur part. Nous voulons vivre dans une communauté saine et propre, dans laquelle la pollution est absente et dans laquelle nous pratiquons le recyclage, le compostage et l'utilisation raisonnable des ressources. Nous voulons de bons systèmes d'approvisionnement en eau potable et de traitement des eaux usées et d'égouts. Nous voulons profiter de la nature et des cours d'eau, et pouvoir nous y baigner. Nous voulons que les recherches scientifiques se poursuivent pour que ne cessent de s'approfondir nos connaissances sur notre milieu. Nous désirons des emplois et une vie saine pour l'ensemble de notre communauté tout en conservant et amiliorant la qualité de notre environnement.»
Les problématiques principales identifiées lors de la préparation du PGGE et qui freinent la réalisation de la vision globale d'une communauté saine et propre sont les suivantes:

Les rejets directs et indirects d'égouts;
La gestion des niveaux d'eau de la rivière Madawaska;
Les conflits par rapport à l'utilisation de la rivière Madawaska pour des fins récréatives;
L'érosion des berges;
La qualité de l'eau;
Un besoin de sensibiliser les intervenants et d'approfondir leurs connaissances par rapport à leur environnement;
Un besoin de mieux diffuser l'information qui touche l'environnement;
La gestion de la pêche sportive;
Un besoin d'une meilleur collaboration entre les intervenants;
L'octroi des permis environnementaux et les analyses environnementales ne sont pas efficaces
Un besoin d'une meilleure protection et gestion de population faunique.
Pour rendre cette vision réalité, la communauté s'est fixé quatre grands objectifs et des actions prioritaires en 1997-1998 pour aider à rencontrer ces objectifs:

Objectif 1: Améliorer ses connaissances sur l'environnement

  • Publier un journal sur l'environnement
  • Créer des activités à caractère environnemental
  • Distribuer le guide des utilisateurs de la rivière Madawaska
  • Organiser des ateliers thématiques (ex. L'érosion riveraine)
  • Créer des sites expérimentaux afin de tester et de démontrer différentes méthodes de stabilisation des berges


Objectif 2: Viser une utilisation optimale des ressources

  • Fournir des renseignements sur l'utilisation du plan d'eau à partir des différents points d'accès
  • Assurer une plus grande surveillance des cours d'eau
  • Afficher et faire circuler les normes de conduite et de sécurité nautique
  • Sensibiliser les utilisateurs (de la rivière) au respect mutuel
  • Instaurer un système de signalisation (sur la rivière)
  • Obtenir le consensus de la communauté sur les types d'utilisation (de la rivière)
  • Diffuser de l'information concernant la moule zébrée et en prévenir l'implantation
  • Identifier des zones selon leur potentiel pour la faune et la flore


Objectif 3: Améliorer l'environnement

  • Évaluer le type d'érosion et déterminer la méthode de stabilisation appropriée
  • Favoriser le traitement tertiaire des eaux usées par l'aménagement de marais filtrants
  • Étudier l'impact du futur tracé de la route Transcanadienne
  • Établir des partenariats sous formes de contrats sociaux environnementaux avec les industries
     

Objectif 4: Responsabiliser la communauté à la gestion et à la protection de son environnement.

  • Former une association de riverains
  • Créer une fondation pour protéger et mettre en valeur les sites sensibles
  • Fournir les forums nécessaires pour impliquer la communauté dans la prise de décision
  • Encourager les intervenants à prendre en main les objectifs du PGGE
  • Assurer la survie de la SARMLT à court et à long termes
  • Faire du lobbying afin que les permis (environnementaux) soient attribués localement par des spécialistes ayant une bonne connaissance du milieu
  • Faire du lobbying afin qu'il y ait un guichet unique pour l'obtention d'un permis environnemental
  • Opérer les pavillons d'accueil et en retirer des revenus qui seraient réinvestis dans la communauté
     

Pour plus de détails, veuillez communiquer avec :

Société d'aménagement de la rivière Madawaska et du lac Témiscouata inc.
Bureaux par province : 

  • Nouveau-Brunswick   55, ch. Canada, Local 208, C.P. 698  Edmundston, (N.-B.) E3V 3S1Tél.: (506) 739-1992 / Fax: (506) 739-1988
  • Québec 77-A, chemin du Barrage, CP 637, Dégelis, Québec, G5T 2C9 Tél. : (418) 853-3593  Fax : (418) 853-5586


Courriel: sarmlt@nb.aibn.com



.